L’HOMME TANTRIQUE ou LE VRAI ROMANTIQUE …?

By DG

Pendant longtemps j’ai été sous l’emprise de ma libido, de ma testostérone, c’était puissant en moi. Il y a quelques années, une grande fatigue c’est installée face à cette tension. Cela m’a montré combien j’étais prisonnier de cette libido et du coup j’étais souvent dans le scénario du «prédateur», juste connecté à mon corps mais coupé de mon coeur que je croyais fermé à toute émotion. Un coup de raz le bol et envie de changer de point de vue, m’a permis de me libérer de cette pression. Et cela devait être le bon moment, car cela a été facile, la prise de conscience a suffit pour  que s’arrête ce scénario toxique.
Quelques temps après, la vie m’a amené à découvrir la philosophie du Tantra Shivaïte du Cachemire, ce qui m’a permis de comprendre l’importance de lâcher les attentes, les intentions, les prétentions. Une grande paix c’est installée, et à ce moment une relation particulière avec une femme avec qui je partageai les jeux de l’amour, m’a permis d’ expérimenter l’accueil de mon amante, sans intention, ni projection. Les stages de Tantra qui ont suivi mon aussi convaincu que l’homme en paix , était le plus apte à accueillir la femme et la lui permettre de s’exprimer complètement. Ce sujet m’avait toujours passionné : la relation amoureuse entre la femme et l’homme; et peu à peu je découvrais ce que voulait dire la relation tantrique avec une femme.
Quand je recevais mon amante, j’étais là tranquille à attendre qu’elle se pose, puis qu’elle ressente ce qui était bon pour elle à ce moment. J’ai expérimenté le fait de lui laisser de la place, de l’espace, ce qui lui a permit d’ exprimer à son rythme à elle, sa créativité et ressentir sa puissance de femme.
Pour arriver à cela, j’ai compris l’importance d’avoir su me libérer de l’emprise de ma libido et de ma testostérone.
Installé dans cette tranquillité, sans intention ni volonté de faire; cela a permis à ma maîtresse, de se sentir libre et en sécurité. Elle a pu ainsi, explorer et exprimer sa créativité et par là même, réveiller sa puissance toute féminine.
Cela a été génial pour moi qui n’aime pas trop les efforts, de comprendre qu’il n’y avait rien à faire pour sortir du scénario du «super amant». Celui qui doit toujours affcher une belle virilité et en plus doit combler sa partenaire en lui faisant vivre de multiples orgasmes.
Quitter ce conditionnement a été libérateur pour moi. Cela m’a évité des pressions inutiles qui sont souvent les causes de certaines perturbations sexuelles chez l’homme, comme l’ éjaculation précoce ou les problèmes d’érection notamment.
Loin de ce schéma épuisant, j’ai expérimenté un autre possible , beaucoup plus simple et facile.
Dès que j’ai compris l’importance de sortir de tout challenge, que je n’avais plus rien à me prouver , ni plus rien à prouver à mon amante; cela m’a amené à la qualité de présence incontournable pour vivre l’amour sacré. L’absence de toute intention est essentielle et la présence totale sont les clés qui m’ont permis de m’ouvrir à mon propre ressenti et où je me sentais vraiment présent à l’autre, du coup, mon coeur était tout ouvert à la relation avec mon amante.
«Je ne FAIS plus l’amour avec l’autre, je SUIS amour, nous SOMMES en amour ensemble».
J’ai réalisé que , grâce à ma tranquillité,je pouvais aussi être l’initiateur. Grâce à mon non-agir, je libérai cet espace où la femme pouvait alors s’aventurer pour explorer sa créativité et développer sa puissance. Dans cette confiance, elle s’est sentie en sécurité afn de prendre ma main pour m’emmener dans son jardin secret, à son rythme à elle.
Après avoir gouté aux fruits offert par cette femme reliée, à son féminin sacré, je n’ai plus pu agir autrement qu’en laissant cet espace pour qu’elle s’exprime.
J’ai compris que la féminité vivante réveille et fait vibrer naturellement en moi ma puissance d’homme – sans effort – en douceur.
Le tantra m’a appris aussi à exprimer mes besoins et mes envies à ma partenaire dans le respect de chacun de nous. Et aussi à être à l’écoute de ses désirs et de ses envies. Cet art de la communication entre amante et amant, le Tantra, me l’a appris, en me proposant de regarder toujours là où j’en suis à l’intérieur de moi, afin de mieux exprimer ce que je ressens en le partageant à l’autre. Apprendre à respecter mon ressenti et à l’exprimer , voici ce que j’ai appris durant les stages auxquels j’ai participé. Tout devient plus fluide , beaucoup plus détendu et vrai .
Être en présence m’a permit aussi de vivre pleinement le : «j’offre» ou le : «je reçois». Je goûte chaque rôle de manière totale, plutôt que d’être à moitié dans l’un ou à moitié dans l’autre.
Toute cette belle qualité de relation m’a amené naturellement à découvrir peu à peu la relation énergétique qui existe entre un homme et femme.
Lorsque les corps se parlent sans que nous ayons mis d’intention, il y a juste à être là, dans l’attention de ce qui bouge entre nos corps, présent et attentif, afin de profiter pleinement de cet échange.
J’ai découvert la partie subtile du Tantra, c’est le grand art qui permet d’ échanger et de se nourrir émotionnellement grâce à cet échange énergétique, l’attention est primordiale, pour vivre avec l’autre ce voyage que nos corps nous offrent et qui nous emmènent vers des espaces inconnus….
Whouaaa, je n’ai encore connu rien de meilleur sur cette Terre.
Cette qualité de présence est pour moi, une source de plaisir profond et nourrissant pour tout mon être. Impossible de revenir en arrière, bien au contraire je découvre chaque jour en compagnie de ma partenaire d’amour, un horizon inifni de jeux, d’échanges, de rituels co-créés, et nous les partageons comme les enfants qui vivent intensément ce qu’ils inventent.
Pierre Servanton

About

Leave a Comment

Nous contacter

Le site est en construction.

0

Start typing and press Enter to search